Welcome

Les sites incontournables

LA FRONTIERE SUISSE A LA CURE

LA FRONTIERE SUISSE A LA CURE

Géographie & environnement :

La Cure est un hameau franco-suisse situé sur la frontière entre la France et la Suisse, partagé entre la commune française des Rousses et la commune suisse de Saint-Cergue. Il s’y trouve une gare pour la ligne de chemin de fer qui descend en Suisse et rejoint notamment les villes de Saint-Cergue, Nyon, Genève et Lausanne.

Un peu d’histoire : 

La « route Royale » qui rejoint le hameau de La Cure depuis le village des Rousses, est l’ancienne route de 1770 qui fût modifiée avant la fin de la monarchie de Louis Philippe par un tracé à la pente plus régulière.

La frontière à La Cure : Depuis 1862 et le Traité des Dappes, signé entre la France et la Suisse, la majeure partie du hameau de La Cure est intégrée à la Suisse, en échange de portions de terrains dans la vallée des Dappes. A la signature du traité, quelques maisons du hameau, qui avaient toujours été françaises, devinrent partiellement suisses. Certaines se trouvent aujourd'hui encore dans une situation particulière : traversées par la frontière, elles possèdent un pied en France et l'autre en Suisse.

L’Arbézie : en 1862, alors que le traité des Dappes redessine la frontière franco-suisse dans le but de fournir à la France un passage routier vers le col de La Faucille sans pénétrer en Suisse, un certain Ponthus fait construire en urgence un édifice sur le trajet même de la nouvelle frontière au hameau de La Cure. Ce petit malin avait bien lu le texte du traité qui indique «qu'il ne portera aucune atteinte aux droits acquis au moment de l'échange des ratifications». Le «magasin Ponthus» a donc une façade en France et l'autre en Suisse... Il ne sera jamais embêté dans son juteux commerce par les autorités ! Puis, un habitant de Bois-d'Amont, Jules Arbez, profitant d'un désaccord entre les fils Ponthus, y installera un hôtel : l'Hôtel Arbez Franco-Suisse. Plus tard, l'accord trouvé entre France et Suisse rend les choses encore plus étonnantes : les autorités françaises considèrent le bâtiment comme suisse et les officiels suisses comme français... Résultat, rigole le Canard Enchaîné dans un article d'août 2006 : «une extraterritorialité simple» qui servira bien durant la Seconde Guerre mondiale (la fameuse ligne de démarcation qui a coupé la France en deux jusqu’en février 1943 passait à côté des Rousses). Edgar Faure, un ancien politique local donnera même le nom de cette étrangeté : «l'Arbézie». Aujourd'hui, on peut encore y dormir la tête en Suisse et les pieds en France...

A ne pas manquer :

Excursion en train : le fameux petit train touristique, au départ de la Cure et qui descend doucement vers les villages de Saint-Cergue et Nyon, vous permettra d'admirer l'un des plus beaux panoramas du Haut-Jura, embrassant d'un seul coup d'œil le bassin du lac Léman, l'admirable chaîne des Alpes ainsi que le Mont-Blanc. Ensuite, pourquoi pas opter pour la traversée du lac Léman en bateau et la visite du beau village médiéval d’Yvoire de l’autre côté du lac, en France ?

La Désalpe : Si vous avez la chance de séjourner en automne à la Station des Rousses, ne manquez pas la Désalpe de Saint-Cergue, la plus importante de Suisse. Ce sont plus de 700 bovins que vous verrez défiler entre La Cure et Saint-Cergue, cloches et toupins au col et cornes fleuries, quittant leurs pâturages estivaux pour rejoindre leurs étables en plaine (plus d'infos sur le
 site officiel de la Désalpe de Saint-Cergue). En cortège, les nombreux troupeaux décorés avec soin témoignent de la grande passion des éleveurs pour leur bétail. Les animaux traversent fièrement les villages aux côtés des armaillis parés de leurs plus beaux costumes sous le regard admiratif des spectateurs. Le cortège des vaches, chèvres et cochons traverse les villages durant toute la matinée, au son des cloches et du Cor des Alpes. Différentes animations typiques sont proposées, des artisans de la région présentent leurs œuvres sur le marché et vous pourrez savourer des produits fabriqués sur les alpages et tisser des liens avec le monde agricole.

L’Arbézie : Poussez la porte de cet hôtel-restaurant à cheval sur la frontière, pour un verre, un repas ou une nuit atypique :
http://www.lesrousses.com/pratique/commerces-et-services/restaurants.html

 

A noter :

Vous pouvez rallier La Cure en saison touristique grâce aux Skibus et Estibus (selon périodes) : http://www.lesrousses.com/pratique/transports/se-deplacer-dans-la-station.html. N’oubliez pas vos papiers d’identité si vous décidez de passer la douane !

Attention, la devise en Suisse est le Franc Suisse et les règles de circulation sont différentes : http://www.lesrousses.com/decouvrir/la-station/franco-suisse/conseils-utiles-pour-la-suisse.html

La Frontière Suisse à La Cure
39220 LA CURE
Tel: 03 84 60 02 55
Email: infos@lesrousses.com
Site: http://www.lesrousses.com
Contacter par e-mail
Itinéraire